Les derniers pêcheurs de Wakame de Matsue

Pêcheur de wakamé

Matsue, chef-lieu de la préfecture de Shimane, devait sa réputation à ses pêcheurs de wakame, le plus réputé du Japon, récolté par des coopératives de pêche de wakame et des pêcheurs indépendants. Matsue comptait, il y a 5 décennies, plus de 150 professionnels en activité.

matsue

En 2016, ils ne sont plus qu’une poignée et âgés en moyenne de 65 ans. Ils doivent leur survie à la proximité des montagnes et de quelques terres cultivables leur assurant un maigre revenu de subsistance toute l’année.

La mer est devenue moins rentable, le wakame sauvage plus rare. Ils ont développé la culture du wakame à proximité des côtes afin de rentre l’activité moins pénible mais ceci ne suffit pas à maintenir les jeunes générations dans l’activité.

A la découverte de la pêche du wakame

J’ai suivi l’un d’entre eux en mer, âgé de 90 ans, dans son labeur quotidien.

Peu avant notre rencontre, il était hospitalisé suite à une mauvaise grippe. Dès qu’il a récupéré quelques forces, il a repris son bateau, a rejoint la mer, et retrouvé toutes ses capacités physiques.

peche-wakame178jpg

J’ai ainsi découvert le wakame de culture, réparti sur des concessions de 9 rangées de 300 mètres de cordes ensemencées en wakame. Chaque corde est distante de 20 mètres, immergée, selon les lieux, entre 1 m et 1,50 m de profondeur, et jusqu’à plusieurs mètres pour celles situées à petite distance de la côte.

Les cordes sont ensemencées en novembre et commencent à être récoltées au printemps. Elles fournissent 200 kg par jour pendant 2 mois. La récolte commence fin février et finit fin avril.

corde-wakame

La dégustation du wakame

Déguster les algues sorties de la mer est un immense moment de plaisir : le bruit des vagues et de la houle, les embruns qui vous caressent le visage, et les saveurs iodées d’huître en plantant les dents dans la racine de wakame juste prélevée.

Je suis admiratif du travail de cet artisan pêcheur, de sa foi quotidienne, et de sa passion à aller récolter le meilleur pour le plaisir des gourmets.

Que se passera-t-il demain lorsque ces artisans d’hier et d’aujourd’hui auront disparu ? Quelle autre malbouffe succédera à la délectation de produits authentiques, sains ?

J’ai l’impression d’être le témoin d’une époque que je ne souhaite pas révolue.

Je continue donc à défendre et à promouvoir le travail de ces personnes qui, tel un sacerdoce, vouent leur vie complète au plaisir des autres et au partage de valeurs sûres.

Quelques plats avec du wakame

Plus de photos de la pêche du wakame

Rendez-vous dimanche 22 mai 2016 à 20 h 40 sur France 5 pour découvrir en vidéo ma découverte des algues wakamé. Découvrez en attendant la bande-annonce de l’émission, intitulée “Algues, les délices de la mer”.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié